On est maman est on assume !

Aaaah notre petit bout… La chair de notre chair. Ce bouchon que nous avons porté pendant près de neuf mois dans notre ventre. Et depuis le jour de sa naissance, tout notre vie s’est retrouvée bouleversée, aussi bien dans les bons que dans les mauvais côtés. On assume !

Organisation, responsabilité, petits pots, grippe et autres bobos : tout notre quotidien se transforme, et pas seulement. De simples adultes, nous sommes devenus des guerriers de la totote. Voire même un peu plus pour les mamans…

Maman heureuse

Luke, je suis ta mère

Une façon simple et efficace de dire que les nouvelles mamans deviennent en général des lionnes. Pendant les premiers mois de la vie de bébé, elles ne dorment plus, ne mangent plus correctement, disent adieu à leurs seins post-allaitement, n’ont plus de vie sociale, perdent leurs cheveux et perdant parfois leur mec dans la foulée. Et on ne parlera pas de la rééducation du périnée, ça pourrait en choquer certains !

Pourtant, elles ont le sourire et ont même cette petite lueur d’amour dans les yeux, que seules les autres mamans peuvent comprendre. Quand on est maman, on a tendance à s’oublier un peu, mais… on assume.

Allô, Baby-Sitter ?

Mais être maman, ce n’est pas non plus tous les jours tout rose. On a parfois envie de rappeler la clinique pour leur demander s’il existe un service après-vente ou si bébé est encore sous garantie pour prendre en charge les frais d’épuisement provoqués par les courtes nuits.

Au bout d’un moment, la fatigue peut devenir difficile à supporter. Alors on a besoin de faire garder bébé pour quelques heures ou même le temps d’un week-end pour souffler un peu, en solo ou en amoureux.

Donc OUI, on assume : parfois, on a aussi besoin de se retrouver un tout petit peu, même pour une sieste, une séance d’épilation, un film, un apéro entre copines, voire pour les courses au supermarché ! Ça ne veut pas dire que vous n’aimez plus votre chaton, ça veut juste dire que vous avez besoin de prendre du temps pour vous !

On change nos priorités

Non pas que les derniers ragots concernant la petite cousine du tonton de notre ex ne nous intéresse plus mais… mais finalement… c’est ça. Clairement : on s’en fout !

Jamais une maman n’aura été aussi forte et sans doute aussi mature concernant les « on-dit » et autres pertes de temps, tout simplement parce qu’elle a autre chose à faire, et surtout à penser.

Les mamans sont en mode gestion de planning : courses, petits pots faits maison, vente des anciennes affaires sur les sites de petites annonces, que peut-elle se faire à manger en 5 minutes de pause ? Quand aller déposer des papiers à la Sécu ? Pédiatre ? Nounou ? Erythème fessier ?

Alors bon… Les commérages, c’est bien gentil, mais on n’a plus le temps pour ça. Notre temps, on le pense à penser à demain. A être parfois angoissée à l’idée que notre bébé chou puisse manquer de quelque chose, que le temps passe trop vite et que le moindre instant puisse nous échapper.

×