Attitude pour éviter la noyade

Synonyme de détente, la mer est aussi un milieu naturel qui peut s’avérer hostile pour les baigneurs et les nageurs. En France, les noyades sont responsables d’environ 500 décès accidentels chaque été, dont plus de la moitié se produisent sur les côtes. Les précautions d’usage.

Baignade surveillee

Choisir une plage surveillée

Certains courants en bord de plage, comme les baïnes de la côte atlantique, peuvent emporter des baigneurs en quelques secondes. Mieux vaut choisir une plage surveillée (elles sont nombreuses en été), les maîtres-nageurs sauveteurs sont à même d’intervenir beaucoup plus rapidement.

Les drapeaux de baignade

  • Vert : la plage est surveillée.
  • Orange : la baignade est dangereuse mais surveillée.
  • Rouge : elle est interdite

Ne pas nager à contre-courant

La puissance de la mer est sans commune mesure. Si vous êtes pris dans le courant, rien ne sert de lutter au risque de vous épuiser ou d’avoir une crampe. Il est généralement conseillé de se laisser dériver jusqu’à retrouver une zone où le courant s’atténue pour s’en échapper. D’autres conseillent de nager parallèlement à la côte pour sortir aussi vite que possible du courant. Tout dépend. Le mieux ? Se renseigner auprès des surveillants de plage qui vous informeront sur les dangers, la nature des courants et des vents.

Faire la planche

Il arrive aux planchistes, surfeurs et autres vacanciers de se laisser emporter au large par le courant ou le vent. Ne préjugez pas de vos forces, il est déconseillé de chercher à rejoindre la côte. Si vous avez du matériel de flottabilité, restez dessus. Si vous êtes nageur, allongez-vous sur le dos, la planche est une position stable qui permet de flotter sans se fatiguer. Une fois stabilisé, faites de grands signes pour vous faire repérer.

×